La grippe A (H1N1)?

Mais qu'est-ce que la Grippe A (H1N1)?

La grippe A (H1N1) est une nouvelle souche de grippe d’influenza qui débute comme toute autre maladie : par un virus.

Il est difficile de dire si un virus est vivant ou pas, car celui-ci ne respire pas et ne mange pas. Ce dernier prend vie simplement en affectant une cellule d’un organisme vivant. C’est une sorte de parasite qui a pour but de se multiplier et de se répliquer. Il n’est pas autonome et est composé d’une capsule qui le protège. Un virus contient 8 gènes à comparer à l’organisme de l’humain qui en contient plus de 20 mille gènes.

Le virus de la grippe A (H1N1) est en principe lié aux clefs qu’il possède pour pouvoir entrer et sortir dans les cellules humaines. Ce virus possède en premier lieu, la clef d’entrée : le H de H1N1 appelé élément glutinis qui se multiplient à des milliers d’exemplaires. Puis, la clef de sortie, le N dans H1N1 appelé Aréna numidas. Ces clefs lui donnent accès à l’organisme humain. Le virus s’attaque aux cellules, où ces dernières meurent d’épuisements. Mais en général la grippe A s’attaque beaucoup aux voies respiratoires et causent des sortes de trous dans les cellules. Cette grippe n’est pas une mutation, mais bien un tout nouveau personnage. Elle est le mélange de deux virus dont les gênes ont probablement été combinées pour en faire la grippe que l’on retrouve actuellement.

D’où vient cette grippe?

Il est important de savoir que comme la grippe espagnole (qui était d’origine aviaire) la grippe A (H1N1) a débuté sur la volaille. Puis, une adaptation s’est formée et le porc lui a servi de moyen de transport. Cette dernière est passée de la volaille au porc, qui était jadis moins mortel que l’on la ressent sur l’humain présentement, puis du porc vers l’homme. Avec son adaptation, le virus a pu s’acclimater à un mammifère et en a développé les clefs. Cette souche s’est donc avérée de plus en plus sévère et donc de plus en plus mortelle. C’est le prix que l’on paie pour avoir domestiqué les porcs et la volaille.

Finalement, la première version de la grippe A (H1N1) tel que nous la connaissons a été découverte en avril 2009 dans la ville de Mexico au Mexique. Les statistiques démontraient de plus en plus de grippe dans cette région dans laquelle on a eu affaire à une épidémie de grippes locales. Il est important de clarifier que malgré les craintes des scientifiques, cette nouvelle souche de H1N1 n’a pas muté depuis sa découverte.

Le saviez-vous ?

Au cours du printemps 2009, on estime qu'entre 1 et 3% de la population québécoise a été atteinte par ce virus.